Loading...
Non classé

Bien insonoriser sa maison grâce au traitement acoustique

Si vous voulez bénéficier d’un meilleur confort acoustique, le mieux étant de réfléchir aux pièces que vous allez isoler en priorité. Cela permet de bénéficier d’un point sonore avant de procéder à la pose de vos revêtements. Mais dans une maison ancienne, il faut faire appel à un bureau d’études pour mieux cerner l’acoustique environnementale !

Faire appel à un professionnel spécialisé dans les études acoustiques

Pour les rénovations majeures à effectuer chez soi, il faut faire un diagnostic acoustique. Seul un ingénieur acousticien pourra vous aider dans cette démarche. En effet, il est un professionnel dans la propagation du son et dans l’acoustique architecturale. Il va ainsi établir un diagnostic acoustique des bâtiments afin d’évaluer les bruits parasites.

Pour réduire les nuisances sonores, il proposera diverses solutions acoustiques répondant à vos attentes. Aussi, il peut participera à la mise en œuvre des travaux d’isolement et d’insonorisation.

Enfin, vous pouvez aussi solliciter votre architecte d’intérieur. Collaborant avec l’acousticien, il peut vous donner des avis pour un meilleur confort sonore et pour réduire les nuisances efficacement.

Insonorisation maison : Evaluer les différents types de bruit

Afin de lutter contre les nuisances sonores et de choisir une insonorisation de maison, il faut tout d’abord évaluer la source de bruit qui nous dérange. On en recense 3 sortes :

  • Les bruits aériens ou bruits intérieurs se déplaçant dans l’air comme la télé, la radio, les voix des personnes ;
  • Les bruits d’impacts comme les objets qui tombent ou les enfants qui courent à travers une pièce ;
  • Les bruits ruraux et urbains comme les voitures qui passent ou le train.

Dans votre environnement sonore, ces bruits se démarquent et peuvent vite gêner votre vie si paisible. Dans la lutte contre le bruit, il faut des solutions adaptées.

Les meilleurs matériaux pour lutter contre les nuisances sonores

Le principe acoustique de réduction du bruit est semblable dans toutes les maisons : On lutte contre les vibrations et les nuisances sonores grâce à des matériaux à isolation phoniques, qui vont empêcher les bruits d’entrer et de sortir.

Pour une meilleure isolation phonique, les matériaux flexibles et poreux sont parfaits. Généralement, tous les revêtements en fibres naturelles sont adaptés pour étouffer la pollution sonore et la vibration.

Entre les laines de verre, de roche, ou encore le liège et le polystyrène expansé, nombreuses sont les options vous permettant de mieux insonoriser votre maison.

Isoler votre maison étape par étape

Isoler la porter

Généralement, le professionnel vous conseillera une porte d’entrée avec coupe froid et qui a la possibilité de calfeutrer le chambranle. Pour les portes internes, choisissez les portes insonorisées et pleines. Il est également possible d’installer un seuil de porte tombant, donnant la faculté de fermer le joint entre le sol et la porte d’entrée.

Isoler les fenêtres

Pour lutter contre le bruit, isoler les fenêtres est généralement une excellente solution. Le choix du vitrage a un impact sur l’isolation phonique et thermique. C’est pourquoi vous devez choisir entre le double ou le triple vitrage. Aussi, pensez à fermer vos volets et vous isoleront des bruits extérieurs. Des rideaux épais viendront compléter le tout.

Isoler le plafond ou le sol

Le sol et le plafond sont à l’origine des nuisances. Une bonne insonorisation passe donc par l’isolation des solives du plancher supérieur ainsi que le plafond. C’est une méthode de rénovation vraiment coûteuse et des travaux sont à prévoir ne vous permettant pas de profiter de votre intérieur.

Toutefois, vous pouvez choisir d’autres solutions moins coûteuses comme :

  • La mise en place de tuiles acoustiques agrafées ou suspendues au plafond de base ;
  • Réinstaller les anciens luminaires sur le nouveau faux plafond par exemple ou poser de nouveaux luminaires.