FIDAfrique | IFADAfrica
Accueil » Projets nationaux » Guinée » Projet d’Appui au Développement Rural en Basse Guinée Nord » Actualités » Atelier d’information et de sensibilisation : la loi sur la micro finance

Atelier d’information et de sensibilisation : la loi sur la micro finance

Du 28 au 29 juillet 2006 à Labé, tenue de l’atelier de vulgarisation de la loi sur la micro finance.

La Banque Centrale de la République de Guinée, en collaboration avec le PDSD/HMG, a organisé un atelier d’information et de sensibilisation sur la loi sur la micro finance à Labé, Guinée les 28 et 29 juillet 2006.

Suite à cet atelier, les Projets et Programmes FIDA, à l’initiative du PADER-BGN, ont organisé une rencontre à Mamou, les 04 et 05 septembre 2006, dans le but de réfléchir sur les thèmes suivants :

  • contenu de la loi sur la micro finance et implication pour les Associations de Services Financiers (ASF) ;
  • définition des mécanismes à mettre en œuvre pour la reconnaissance juridique des ASF ;
  • perspectives pour la pérennisation des ASF.

Par rapport au contenu de la loi sur la micro finance et les perspectives pour la pérennisation des ASF, les recommandations suivantes ont été formulées :

  • Mettre très rapidement à disposition, les instructions rattachées à la loi sur la micro finance ;
  • Statuer sur l’ensemble des pratiques des ASF au moment de la validation des projets d’instruction ;
  • Traduire et diffuser largement la loi par les projets et programmes ;
  • Assurer la Promotion des réseaux des ASF (union, fédération, confédération) ;
  • Organiser un atelier sur les instructions ;
  • Renforcer les fonds propres des ASF par des fonds de crédits ;
  • Développer l’éducation non formelle autour des ASF (Alphabétisation, formation générale et formation spécifiques, etc.) ;
  • Renforcer la micro finance par la mise en place de mesures d’accompagnement telles que le fonds de garantie, la politique nationale, etc. ;
  • Mettre un accent particulier sur les interphases des projets et les dispositions de fin de projet pendant les négociations avec les bailleurs de fonds ;
  • Tenir compte d’au moins 3 ans d’appui aux ASF par un opérateur de proximité ;
  • Respecter les procédures de création et de mise en place des ASF dans une approche participative et d’appropriation totale ;
  • Mettre en place de points focaux au MAEF et au MEF pour traiter des questions en matière d’IMF.

Les projets et programmes doivent donc apporter aux ASF les appuis nécessaires par rapport aux points ci-dessus cités.

7 novembre 2006

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi