FIDAfrique | IFADAfrica

La notion de pauvreté pour le targeting (Ciblage)

Deux ateliers de réflexion, organisés par le projet sur la notion de pauvreté, ont regroupé les élus locaux et les représentants des communautés villageoises avec la participation des femmes. Pour une fois, les intéressés, c’est-à-dire les ruraux pauvres, essayent de donner un contenu à leur situation de pauvreté.

Dans le cadre du ciblage des populations les plus vulnérables, la notion de pauvreté revêt une importance capitale. En ce sens que chacun peut personnellement avoir sa propre définition, compte tenu de son mileu et de ses conditions de vie.

Au niveau du projet PACDM II, l’étude de situation de référence réalisée en 2005 nous a permis de classer, de manière participative, les différents villages étudiés selon des critères relatifs aux conditions de vie.

Cette classification fait apparaître trois catégories de villages, à savoir ceux à conditions faciles, à conditions moyennement difficiles et à conditions très difficiles.

Ce résultat a été obtenu à travers deux ateliers regroupant les élus locaux et les représentants des communautés villageoises avec la participation des femmes.

Cette étude a permis de constater que tous les villages ciblés par le projet se retrouvent dans les deux dernières catégories.

Dans une deuxiéme phase, il est prévu de descendre au niveau des villages étudiés et surtout ceux à conditions de vie très difficiles pour classer les populations suivant des critères arrêtés en commun accord avec elles.

La définition de la pauvreté et de la richesse ainsi que les spécificités de chacune des deux thématiques, ont été introduites au niveau des ateliers précités organisés dans le cadre de l’étude de situation de référence. Le but était de susciter un débat et de trouver un consensus villageois sur ces termes très complexes. Ainsi, aux questions "Qu’est-ce qu’un pauvre" et "Qu’est-ce qu’un riche" et "Quelles sont les caractéristiques de l’un et de l’autre", les réponses ont été les suivantes : « Le riche, selon un villageois d’un âge avancé, est celui qui est jeune, qui travaille, qui est en bonne santé, qui mange bien et qui satisfait tous ses besoins, c’est quelqu’un qui a de l’avenir. » « Le pauvre est celui qui ne mange pas tous les jours, qui vieillit, qui recule et qui n’a pas de soutien. » Un autre participant : « Le pauvre est celui qui est vieux et qui n’a pas d’enfants, et le riche est celui qui est jeune et qui a de l’avenir. » « Le riche est celui qui peut aider les autres alors que le pauvre est celui qui n’a pas d’héritier » « Le riche est celui qui donne l’aumône et le pauvre celui qui la reçoit » « Le riche est celui qui n’a pas d’enfants, n’a pas de troupeaux et n’a pas de relations »

Selon une femme : « Le pauvre, c’est la femme chef de ménage. » En résumé, la majorité des participants a donné comme dénominateur commun de la pauvreté le manque de bras valides dans une famille et la vieillesse. Tandis que pour la richesse, ce sont les relations humaines qui sont privilégiées au détriment des biens matériels.

25 mars 2006

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi