FIDAfrique | IFADAfrica

Rapport annuel 2010

Niveau des réalisations physique et financière du PTBA 2010 du PADER-BGN

PREFACE

L’année 2010 a été marquée pour le projet PADER-BGN par la sélection d’une nouvelle CRD et l’extension des actions du projet à 21 nouveaux districts et 1 quartier, et 158 nouveaux villages dans la zone du projet. Par ailleurs, le projet à travers ses opérateurs de mise en œuvre, a organisé 852 séances d’information et de sensibilisation sur la connaissance et la stratégie du projet au bénéfice de 16 970 personnes dont 8 158 femmes (soit 48%), et sur le genre et développement (1 978 personnes touchées dont 1179 femmes, soit 59,60% en 109 séances), ainsi que des séances de formations techniques au profit des organisations à la base.

Durant la même année, il y a eu la réception de 296 dossiers de microprojets par l’UCP. Ces dossiers ont été élaborés et portés par les communautés de base des cinq préfectures de la zone d’intervention du projet, avec l’appui des opérateurs partenaires principaux (OPP). Les microprojets reçus par l’UCP portent sur la plantation de palmiers à huile, plantation d’anacardiers, plantation des arbres forestiers, installation de pépinières, multiplication et diffusion des semences améliorées de riz, traction animale, soins vétérinaires, l’élevage de petits ruminants, l’artisanat, les petits commerces, etc.

Sur ces dossiers, 225 portants sur les actions agricoles ont été analysés et validés par les commissions d’analyse technique des microprojets (CAT) selon le manuel de procédures du FODAP pour être présenté aux Comités d’octroi Préfectoraux des cinq préfectures.

Elle a ensuite connu la tenue des 5è sessions des Comités d’Octroi Préfectoraux (COP) des subventions du FODAP. Les 225 dossiers retenus par les CAT ont été judicieusement étudiés par les COP de Dubréka, Fria, Boffa, Boké et Télimélé. Ce sont 182 dossiers qui ont été approuvés et dont les conventions de financement ont été signées entre les porteurs de ces microprojets et la coordination du projet. Globalement, le projet a financé jusqu’à date, 611 microprojets au bénéfice des communautés à la base pour un montant total de 3 307 626 034 GNF dont 2 658 706 216 GNF financé par le FODAP (Fonds de Développement Agro-Sylvo-Pastoral) soit 80% et le reste constitue la contribution des bénéficiaires

Dans le cadre de la micro-finance, l’année 2010 a connu l’accroissement du nombre des ASF à 53 et la dynamisation des actions allant dans le sens de la mise en œuvre effective de la structure faîtière à travers l’organisation de 11 réunions de concertation des unions préfectorales et la schématisation de la structure faîtière. Il y a eu également, le renforcement de capacité des responsables ASF et la poursuite de la dotation en de nouveaux lots d’équipements (17 lots d’imprimés, 11 lots de fournitures et 21 coffres forts).

D’autre part, il ya eu l’achèvement et la réception des travaux de la piste Baguinet/Belia (29,5 km) et la réception provisoire des travaux d’aménagement des 179,06ha de bas-fonds. Egalement, le démarrage des travaux des 237,24ha de bas-fonds dans les préfectures de Boffa, Dubréka et Fria, ainsi les travaux de construction des sièges des ASF (5 chantiers sur 15). Les marchés pour l’étude des 22 ouvrages de franchissement sont déjà attribués et le contrat pour 12 (Lot de Télimélé) est signé.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la composante coordination et gestion du projet, la composante a organisé des missions de terrain qui ont permis de passer en revu tous les Microprojets financés et d’identifier les difficultés liés à la mise en œuvre. Elle a également recruté des consultants et, organisé une mission de préparation de la revue à mi-parcours et d’évaluation des opérateurs courant novembre 2010.

Ce sont alors, 77 activités planifiées dans le cadre du PTBA, qui devraient être exécutées courant 2010. Elles se composent de catégories d’activités ci-après :
- 1. Etudes et ateliers de restitution (10 activités) ;
- 2. Activités de terrain (35 activités) ;
- 3. Renforcement des capacités (14 activités) ;
- 4. Suivi des activités (2 activité) ;
- 5. Appui technique (3 activités) ;
- 6. Activités de gestion (13 activités).

On note, courant cette année, un taux global d’achèvement des activités planifiées pour l’ensemble du projet de 57% et un niveau d’exécution de 75%. Quant à la réalisation budgétaire pour l’ensemble des bailleurs, elle se situe à 67,35 %. On peut également observer, que les composantes Développement Agro-Sylvo-Pastoral (Composante 2) et Service Financier de Proximité (Composante 4) sont à des niveaux d’exécution moyens (respectivement 65% et 72%), la composante Infrastructure (Composante 3) est à niveau d’exécution jugé faible (54%) et les composantes Renforcement de capacité des communautés à la base (Composante 1) et la composante coordination et gestion de projet (composante 5), ont des niveaux jugés élevés (84% et 87%). Quant aux taux d’achèvement, ils sont faibles pour les composantes 2 et 3, moyens pour les composantes 1 et 4, et élevés pour la composante coordination et gestion du projet. Par type, les activités de renforcement de capacités, Etudes et ateliers de restitution, suivi de terrain et les activités de gestion sont à des niveaux d’exécution, jugés élevés (respectivement 82%, 76%, 100% et 94%) et les activités de terrain moyens. Les activités d’appuis techniques sont les plus en retard avec un taux d’exécution de 52 pourcent.

Le constat général relevé dans ce rapport d’activités 2010 est que le projet a fourni des efforts louables qui méritent d’être cités. Cependant, les activités d’investissement du Projet se sont heurtées à des contraintes exogènes, notamment :
-  Les multiples changements de Chargé de Portefeuille Guinée au FIDA entrainant un retard dans l’obtention des avis de non objection ;
-  Le retard dans le traitement et paiement des demandes de retrait de fonds (DRF) au FIDA ;
-  Les mouvements électoraux courant 2010 empêchant la mise en œuvre correcte de certaines activités du PTBA.

Ces différentes contraintes ont par ailleurs créées une tension au niveau de trésorerie, rendant ainsi le financement de certaines activités difficile sinon impossible pour 2010.

3 janvier 2011

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi