FIDAfrique | IFADAfrica
Accueil » Projets nationaux » Sénégal » Projet de Promotion de l’Entreprenariat Rural Phase 2 » Actualités » Mission de supervision directe FIDA du 20 au 26 novembre 2010

Mission de supervision directe FIDA du 20 au 26 novembre 2010

Une mission du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) a séjourné au Sénégal du 20 au 26 novembre 2010 pour la supervision du Projet de Promotion de l’Entreprenariat Rural Phase II (PROMER 2).

Les objectifs généraux de la mission sont : (i) d’évaluer la performance globale du projet et de façon spécifique les résultats du SAFIR ; (ii) d’apprécier la qualité de la gestion administrative et comptable du projet ; (iii) de faire le point de l’état d’avancement des activités prévues dans le PTBA 2010 par composante aussi bien au niveau physique que financier ; (iv) d’apprécier le niveau d’exécution des principales recommandations de la dernière mission de supervision conjointe FIDA/BOAD/GVT de juin 2010 ; (v) de passer en revue les procédures d’acquisition des biens et services et le degré de mise ne œuvre des recommandations de l’audit des comptes du projet pour l’exercice 2009 ; (vi) d’analyser avec l’équipe du projet et les partenaires, les difficultés et contraintes rencontrées et proposer des solutions appropriées et (vii) d’apprécier l’impact du projet selon l’équité de Genre et les programmes de durabilité mis en place.

La mission s’est rendue dans la zone du projet (régions de Tambacounda et Kolda), où elle a tenu des séances de travail avec les cadres de l’UGP et fait le point de l’état d’exécution des activités du projet. Elle a rencontré les autorités locales, des prestataires, visité des Micro et Petites Entreprises Rurales (MPER), des SFD, des porteurs d’initiative économique, discuté avec les bénéficiaires et a recueilli leurs avis et suggestions. Des résutats probants ont été enregistrés.

en effet, depuis le recadrage du projet par la revue à mi-parcours GVT/FIDA/BOAD de juin 2009, les résultats sont satisfaisants eu égard au niveau d’exécution du PTBA 2010. Au 31 Octobre 2010, le niveau d’exécution financier du PTBA est de 80,08% et en tenant compte des dépenses en cours d’engagement, ce taux dépassera en fin décembre 90%, objectif fixé par la mission de supervision de juin 2010.

Cela a été possible entre autres parce que le projet a réussi à : (i) améliorer la communication interne au sein de l’UCP ; (ii) capitaliser sur les acquis des années antérieures pour mieux planifier ses activités sur le terrain ; (iii) s’approprier l’utilisation du Guide de la Stratégie Opérationnelle (GUISOP), véritable outil d’aide à la mise en œuvre cohérente et efficace des activités techniques et (iv) maîtriser le processus de passation des marchés. A cela s’ajoute : (i) un suivi constant des tutelles et des organes de pilotage (Ministères Agriculture/Finances, Comité de Pilotage, Technique et d’Orientation), (ii) un traitement rapide par le FIDA des demandes formulées par le projet (Tdrs, ANO, DRF, etc.), (iii) une mobilisation effective en juin 2010 du 1er décaissement de la ligne de crédit BOAD, (iv) le recrutement des opérateurs dans les régions de Thiès et de Kédougou et (v) la revalorisation des coûts unitaires des prestataires de services non financiers. Au terme de la mission, une réunion de synthèse a eu lieu à Tambacounda le 26 novembre 2010 avec les cadres du projet. Une réunion de restitution s’est tenue à Dakar au Ministère de l’Economie et des Finances le 3 décembre 2010. Elle a été présidée par la DCEF (Ministère de l’Economie et des Finances). un aide-mémoire a été rédigé et il retrace les principales conclusions et recommandations de la mission.

4 janvier 2011

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi