FIDAfrique | IFADAfrica
Accueil » Projets nationaux » Congo » PRODER SUD - Projet de développement rural » Actualités » Proder Sud : De nouveaux défis pour 2010

Proder Sud : De nouveaux défis pour 2010

Le Comité de pilotage du PRODER SUD s’est réuni à Brazzaville le 12 février 2010. Cette 4è session a passé en revue les activités de l’année 2009, les activités prévues en 2010.

Le Bilan de l’année 2009 a été jugé satisfaisant, au regard des activités mises en œuvres par le Projet.

Bilan 2009

En effet 311 ouvrages de franchissement et plus de 260 km de pistes rurales ont été étudiés, 221 groupements d’intérêt économique commun (7 284 membres) et 20 centres d’appui ont été mis en place et entretenus. 3 sources et 21 puits ont été construits, 4 comités de gestion de points d’eau, 3 caisses rurales ont été créées. Plus de 60 membres des caisses ont été formés et 6 caisses ont été appuyées. Le taux d’intégration des femmes dans les groupements a atteint 43% des effectifs.

Activités 2010 Pour l’année 2010, il est prévu la réalisation d’une quarantaine d’activités répartis dans les cinq composantes du Projet. Parmi les activités les plus importantes figurent celles liées à la réhabilitation des pistes et ouvrages de franchissement.

Le PRODER Sud procédera par ailleurs, à la production de vitro plants au niveau du laboratoire de biotechnologie du CRAL (Centre de recherche agronomique de Loudima) et diffusion des boutures saines de manioc auprès des ménages.

Le projet va poursuivre la mise en place et l’entretien des champs de multiplication des boutures saines de manioc. Le PRODER sud a déjà installé 223 parcs à bois qui ont produit environ 3 .000.000 de boutures saines de manioc. Ce qui a permis d’approvisionner les multiplicateurs des boutures saines de manioc dans la zone du PRODER sud. En effet, les études entreprises dans la zone du projet ont révélé que « la mosaïque de manioc » a envahit 95% des plants de manioc dans les champs. Pour la Campagne agricole 2009-2010, près de 500 hectares ont été ouverts par les paysans et les institutions d’appui (CRAL, secteurs agricoles).

En 2010, le PRODER Sud entend également produire des semences de prébase à haut potentiel d’arachide, de maïs et de soja. Ce projet va appuyer la production de l’oignon, l’appui des paysans à la création des palmeraies villageoises, la vulgarisation des techniques d’amélioration des sols, le repeuplement des ovins et caprins, et l’appui à la pisciculture. Il est également prévu, la mise en place d’une radio rurale et l’organisation d’un atelier de restitution des résultats de l’étude sur les déterminants de la malnutrition protéino-énergétique des enfants de 0 à 05 ans des départements couverts par le PRODER Sud. En effet, les conclusions de l’étude anthropométrique ont révélé que 27% de ces enfants souffrent de la malnutrition. Le FIDA avait alors recommandé au projet de réaliser une étude pour déterminer les causes réelles et profondes de cette malnutrition.

Le budget annuel s’élève à 2.768.990.000 Fcaf et sera financé comme suit :
- 52% par le FIDA
- 30% par l’OPEP (infrastructures et pistes agricoles)
- 18% par le Gouvernement congolais et les bénéficiaires

Le comité de pilotage a félicité l’équipe du projet pour les résultats assez satisfaisant obtenus l’année dernière. Ce comité, qui se réunit une fois par an, est composé des représentants des institutions non gouvernementales et gouvernementales partenaires du projet.

6 mai 2010

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi