FIDAfrique | IFADAfrica
Accueil » Projets nationaux » Burkina Faso » Projet d’appui aux micro-entreprises rurales (clôturé) » Actualités » Revue à mi-parcours du PAMER, du 7 au 20 décembre 2005

Revue à mi-parcours du PAMER, du 7 au 20 décembre 2005

Du 07 au 20 décembre 2005, revue à mi-parcours du Projet d’Appui aux Micro-Entreprises Rurales (PAMER)

Dans le cadre de sa mise en œuvre et de son suivi & évaluation, le PAMER a fait, du 7 au 20 décembre 2005, l’objet d’une revue à mi-parcours conduite par une mission de la BOAD, composée d’un analyste financier, d’un expert en microfinance et d’un spécialiste des micro-entreprises rurales. De façon générale, la mission devrait examiner l’exécution technique et financière du projet et faire des recommandations en vue d’améliorer la mise en œuvre du Projet tout en tenant compte de l’évolution de l’environnement au plan technique, socio-économique et institutionnel.

Au cours de ses investigations, la mission devrait faire :

  • La revue du montage institutionnel et organisationnel de la mise en œuvre du Projet en vue d’en déterminer l’efficacité et l’adéquation avec la politique et la stratégie nationale en matière de développement de la micro-entreprise rurale ;
  • Le point sur la mise en œuvre des recommandations des missions de supervision précédentes, l’état d’exécution du programme d’activités et budget annuel (PTBA) 2005 ainsi que sur la proposition du PTBA 2006 ;
  • Le point sur les créations et les consolidations de micro-entreprises rurales (MER) économiquement viables, ainsi que sur les conditions efficientes d’exploitation et de gestion desdites MER ;
  • La situation globale du financement des MER promises par le PAMER et de l’évolution des crédits mis en place ainsi que des recouvrements en vue de la proposition d’actions pour l’amélioration et la pérennisation des mécanismes y relatifs ;
  • L’état d’exécution financière détaillée du Projet ( par année, par composante et par catégorie) et la situation par source de financement ( (Prêt FIDA, contrepartie nationale) ainsi que le point d’exécution des marchés conclu dans le cadre du PAMER ;
  • Une estimation financière détaillée des activités restantes du Projet par composante et par catégorie, et l’actualisation des coûts, une esquisse de budget prévisionnel pour la durée restante du projet, et l’incidence sur les finances publiques ;
  • Des propositions appropriées, le cas échéant, visant à améliorer la complémentarité et la synergie entre le PAMER et les projets et/ou structures intervenant dans le cadre du développement local et rural dans la zone du Projet.

La mission a examiné :

  • Les mécanismes de gestion du projet, notamment les procédures de mise à disposition de fonds, les modalités d’acquisition des biens, services et travaux, la gestion des comptes et sous-comptes du Projet, la tenue des documents comptables, les procédures d’instruction des dépenses des partenaires et les dossiers de réapprovisionnement du compte spécial ;
  • Le mécanisme de financement des MER et l’incidence sur l’accessibilité des MER au financement et faire des propositions d’amélioration afférentes ;
  • L’accès des MER aux services techniques et leur insertion dans le milieu institutionnel, avec une attention spécifique aux MER et/ou aux entrepreneurs les plus démunis ;
  • Le système de suivi-évaluation mis en place (moyen de fonctionnement, système d’informations et de gestion, suivi des activités, collecte des données et présentation des résultats) en vue de faire des propositions pertinentes visant notamment à assurer un meilleur suivi de l’exécution des activités sur le terrain et d’améliorer leurs effets sur les bénéficiaires et l’environnement du Projet ;

Elle a apprécié :

  • La méthodologie et/ou l’approche du projet en vue des propositions de correction et/ou de réorientation ;
  • Les prestations des opérateurs partenaires privés chargés de la mise en œuvre du conseil en entreprise des bénéficiaires ;
  • Les prestations assurées par les autres structures partenaires du PAMER et formuler des recommandations pour remédier aux insuffisances éventuelles relevées ;
  • L’adéquation des formations et des appuis techniques avec les besoins réels des MER et faire des recommandations d’amélioration ;
  • Les besoins éventuels de réallocation des ressources du prêt FIDA ;
  • L’adhésion et le degré d’engagement au projet des institutions de microfinance et l’exécution desdits protocoles ;
  • L’effet du financement des MER sur les activités menées et sur les revenus des ménages ;
  • Le niveau d’implication et d’intégration des femmes et des jeunes dans les actions conduites par le Projet ;
  • L’effet socio-économique du Projet (en terme de réduction de la pauvreté rurale) sur les bénéficiaires et dans la zone d’intervention du PAMER en général, et sur les groupes cibles du FIDA en particulier.

2 novembre 2005

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi