FIDAfrique | IFADAfrica
Accueil » Projets nationaux » Sénégal » Projet de Promotion de l’Entreprenariat Rural Phase 2 » Actualités » Les boulangers traditionnels à l’école de la reglementation commerciale sur le pain

Les boulangers traditionnels à l’école de la reglementation commerciale sur le pain

Aborder les différents aspects de la réglementation commerciale sur la boulangerie, ses implications particulières à l’égard de la boulangerie traditionnelle et les propositions et/ou actions à mettre en oeuvre pour assurer sa promotion. Tel était le thème de la journée d’information et de sensibilisation organisée, le 21 juillet 2007, par l’antenne Sud-est du PROMER II. A cette journée, étaient conviés les membres du Groupement d’intérêt économique (GIE) des boulangers traditionnels de Tambacounda.

La première phase d’exécution du PROMER a produit des résultats très probants dans le secteur de la boulangerie traditionnelle. Celle- ci s’érige, aujourd’hui, en maillon important dans la nouvelle économie rurale. Toutefois, cette activité appuyée par le projet se heurte, à des contraintes qui limitent son développement. Celles-ci ont pour noms : insuffisance des règles d’hygiène et de sécurité et non-respect des dispositions de la réglementation commerciale.

Pour aider le secteur à faire face à ces difficultés, l’antenne Sud-est du PROMER II a organisé, dans le cadre de l’appui apporté aux organisations professionnelles, une journée d’information et de sensibilisation sur la réglementation commerciale qui régit le secteur de la boulangerie.

Au cours de la journée il a été abordé, par Mme Assome Aminata DIATTA adjointe au responsable du service régional du commerce de Tambacounda, la question de la légalité de la boulangerie traditionnelle et les différents textes régissant le secteur de la boulangerie. Sur la question de la légalité, Mme DIATTA a tenu à affirmer que « les boulangeries traditionnelles peuvent être librement implantées mais doivent, cependant, faire face à des contraintes posées par une série d’obligations » :

- la loi 77-38 du 10 avril 1977 interdisant l’utilisation du bois et du charbon de bois par les boulangeries et pâtisseries dans les localités de plus de 10 000 habitants ;
- Le décret 2004-102 du 6 février 2004 qui organise la production ainsi que la distribution du pain et fixe les règles d’hygiène pour assurer la sécurité des consommateurs ;
- L’immatriculation au registre de commerce et l’obtention d’une autorisation de fabrication de produits alimentaires ;
- Les caractéristiques auxquelles sont soumis la construction et l’aménagement des boulangeries.

A l’issue de la présentation de Mme DIATTA, les boulangers ont fait part de leur vif intérêt pour le respect des différentes règles régissant leur activité. Aussi se sont-ils interrogés sur les actions à mettre en œuvre pour être en phase avec la loi. Ils se sont, ainsi, engagés à réduire leur consommation de bois, s’immatriculer au registre du commerce et respecter les règles d’hygiène sur lesquelles ils sont le plus souvent interpellés.

De son côté, le PROMER, s’est engagé, comme l’a affirmé le Responsable Local de l’antenne Sud-est, à poursuivre l’accompagnement du GIE des boulangers de Tambacounda. Ainsi est-il question, dans le court terme, de les appuyer pour l’obtention de fours améliorés et d’organiser une session de renforcement des capacités institutionnelles de leur organisation.

Le Président du GIE, Boubacar Keita, a salué cette volonté et a appelé à un raffermissement des liens entre le GIE et le PROMER. Ceci représente, à ses yeux, « la seule garantie pour une satisfaction des obligations de la loi qui interpellent, plus que jamais, les boulangers traditionnels ».

En attendant la mise en place d’un cadre de travail plus adéquat liée à l’obtention de financements, tous les participants à la journée se sont accordé sur l’urgence de prendre en charge, très rapidement, la question du respect de la réglementation. Ceci donnerait aux boulangers plus de crédit auprès des autorités et leur garantirait un succès commercial plus important.

22 mars 2010

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi