FIDAfrique | IFADAfrica

Atelier de capitalisation du PNDRT

Dans le cadre de la préparation de la revue à mi-parcours du PNDRT, les cadres du programme à savoir le Coordonnateur National, les responsables de composantes, les chefs d’antenne régionaux, les ingénieurs polyvalents et les comptables régionaux se sont retrouvés du 01 au 05 mai 2007 à l’Evêché d’Edéa pour faire le bilan des activités du projet de juillet 2004 au 30 avril 2007 et faire des propositions relatives à l’avenir du programme. Cette rencontre a permis : (i) d’évaluer et partager les progrès enregistrés, (ii) de chercher les pistes de solutions à même de contribuer à lever les contraintes relevées au cours des 31 premiers mois de fonctionnement du PNDRT et, (iii) de réfléchir sur les nouvelles orientations du Programme pour les périodes 2008-2012

De cette rencontre nous retiendrons premièrement les résultats obtenus notamment :

  • la réalisation de l’étude de référence des racines et tubercules,
  • la sélection des 250 villages prioritaires de la première tranche
  • la mise en place de 246 comités de développement villageois des racines et tubercules
  • la réalisation de 61 monographies des marchés prioritaires des racines et tubercules
  • l’analyse de la situation de la filière et du système de commercialisation des r &t
  • l’implantation de 30 champs école des producteurs de manioc
  • distribution de 768000 boutures de manioc performantes et saines
  • formation de 10 facilitateurs en transfert des techniques de production et protection intégrée du manioc à travers les champs école
  • l’organisation d’un forum national igname
  • la sélection de 07 équipementiers pour fournir des équipements de transformation de manioc à tester dans 36 villages pilotes.

Ensuite les difficultés rencontrées dont les principales sont :

  • le nombre de villages à couvrir est élevé (250 villages) par rapport au volume de financement disponible
  • les fonds de développement des r&t sont insuffisants quant on s’en tient aux microprojets qui ressortent des plans de développement déjà disponible
  • certaines catégories de dépenses ont été sous estimées et sont en ce moment épuisées
  • le PTBA n’est pas élaboré sur la base des principaux besoins des populations à la base
  • le schéma institutionnel actuel.

Enfin les propositions quant à la période résiduelle du programme (2008-2012) notamment concernant :

  • les zones d’intervention du programme
  • le schéma institutionnel
  • la structuration de la filière de r&t et l’avènement de l’interprofession.

14 juin 2007

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi