FIDAfrique | IFADAfrica

Promotion de l’élevage des petits ruminants

Une des solutions au problème de décapitalisation du bétail dû aux difficultés alimentaires pendant la période de soudure rencontrées par les populations.

1. Justification

Dans la zone d’Aguié à forte concentration de populations et où la crise foncière devient de plus en plus aiguë, l’élevage des petits ruminants devient une alternative proposée par les paysans face à l’amenuisement des espaces pastoraux. Pour répondre à la contrainte d’insuffisance d’animaux (source de revenus et de fumure organique), le Programme d’Appui aux Initiatives et Innovations Paysannes (PAIIP) a mis en œuvre en partenariat avec les paysans une expérience de promotion de l’élevage des petits ruminants au profit des plus pauvres.

2. Objectif

Appuyer les populations à acquérir un capital de petits ruminants dans un cadre organisé autour de règles de gestion traditionnelle (système de "habbanayé").

3. Description

Cette initiative paysanne est réalisée dans un cadre organisationnel et de cofinancement entre une structure d’appui et les paysans demandeurs. Elle se base sur l’établissement de règles de gestion qui favorisent l’accès des plus pauvres au capital bétail.

Les étapes de sa mise en œuvre sont :

  • Concertation entre structure d’appui et organisation paysanne demandeuse pour arrêter les niveaux de co-financement de chacun ;
  • Identification des bénéficiaires ;
  • Définition des règles de gestion basées sur le système de "habbanayé" (confié une femelle en gardiennage à une personne généralement dépourvue d’animaux pour qu’elle puisse, en récompense, disposer d’une partie des produits de la mise bas) ;
  • Achat et répartition des animaux selon les règles établies ;
  • Suivi concerté et gestion des mises bas.

4. Groupe cible

Toutes les composantes et catégories sociales en particulier les femmes.

5. Résultats

A l’issue de trois années d’expérimentation de cette innovation, sur un capital de départ de 40 chèvres, 350 chèvres sont recensées soit un taux d’accroissement de 775%, sans compter les boucs vendus, pour des organisations totalisant 204 membres. Plusieurs femmes ne disposant pas de chèvres au départ ont pu en disposer à travers cette opération.

6. Avantages de l’opération

  • Accès des plus vulnérables surtout les femmes aux animaux grâce au dispositif organisationnel mis en place ;
  • Contribution à la sécurité alimentaire, au financement des cérémonies (baptêmes et mariages), et aux soins de santé à travers la mobilisation du produit du capital bétail (boucs vendus) ;
  • Accroissement de la production de fumier dans les ménages ;
  • Renforcement de la cohésion entre les membres des organisations.

7. Contraintes/limites

Les conditions qui peuvent limiter la réussite de cette opération sont :

  • L’exposition des animaux aux intempéries (pluie notamment) ;
  • La sous alimentation des animaux ;
  • L’inexistence d’un dispositif organisationnel de suivi sanitaire ;
  • Le non respect des règles établies.

8. Coût de l’innovation

Son coût dépend de l’approche du projet et de la capacité de négociation des paysans.

26 avril 2007

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi