FIDAfrique | IFADAfrica
Accueil » Projets nationaux » Burkina Faso » Programme d’investissement communautaire en fertilité agricole » Actualités » La planification villageoise, un outil au service du développement rural décentralisé

La planification villageoise, un outil au service du développement rural décentralisé

Du 15 février au 10 mars 2007, deux cent dix producteurs et productrices (210) ont bénéficié de l’appui du Programme d’Investissement Communautaire en Fertilité Agricole (PICOFA) à l’élaboration d’outils techniques de suivi évaluation à travers la méthode "3 Affiches".

Présentation de la méthode :

La méthode des 3 affiches est une méthode de planification participative et d’évaluation des actions de développement avec implication des populations à la base. Elle permet de visualiser le cheminement de la réalisation d’une activité à partir de la définition de contrats entre les groupes existants au niveau des communautés à la base et l’intervention extérieure (projet, ONG, programme, etc.). Les 3 affiches reposent sur des accords cadres entre les différents partenaires impliqués dans le processus de mise en œuvre d’une action au niveau du terroir. C’est un outil de diagnostic rapide qui permet d’inventorier et de valoriser les potentialités du milieu.

Etapes de la formation :

Au cours de la formation, trois modules ont été abordés :

- la planification spatiale des investissements à travers la carte du terroir : le cadre géographique qui doit recevoir l’intervention du PICOFA a été situé. Cette visualisation a permis également de voir ensemble avec les populations, quelques détails lié au choix du site afin de respecter l’équilibre écologique du milieu ;

- le plan annuel d’investissement ou planification temporelle : A cette étape du processus, on entre dans les répartitions des tâches. Un calendrier prévisionnel des travaux qui est assorti des échéances pour chaque acteur impliqué dans la réalisation de l’objectif fixé a été élaboré par les représentants des communautés. La réalisation de cette programmation avec les populations suppose l’utilisation de leur propre sectionnement du temps, de leur définition d’une année, d’une saison ou autre ;

En milieu rural par exemple, il est intéressant de connaître les calendriers culturaux/pastoraux (transhumance par exemple) afin de fixer les responsabilités dans l’exécution d’une tâche commune quelconque. Ces particularités pourraient, dans certains cas, déterminer le programme des animations au cours d’une campagne donnée ;

- les moyens de mise en œuvre ou budget : A cette étape, les attentions se sont focalisées sur l’ensemble des moyens matériels, humains et financiers à mobiliser et qui sont nécessaires à la réalisation des différentes activités retenues. Le budget ainsi que son utilisation sont conjointement arrêtés lors des assemblées villageoises. Pour mieux accompagner les communautés de base, une fiche comptable accessible et transcrite en langue locale a été mise en service pour assurer un meilleur suivi. Ces 3 affiches ont été complétées par le Camembert de suivi.

Les participants à cette formation ont salué l’approche du programme qui se veut participative et fondée sur les besoins réels des populations laborieuses.

25 avril 2007

© Fidafrique | Plan du site | Contacts | Crédits | FIDA | Portail Pauvreté Rurale | WEBMAIL

  • Jordan Shoes
  • Lebron 11
  • Jordan 10
  • Nike KD VI
  • jordan 3s fire red,size 7 jordan retro,jordan 6 toro,jordan 12s taxi